» Le cinquantenaire de l'association
Imprimer

Jubilé cinquantenaire de la fondation de la Garde d'Honneur du Sacré Coeur de Jésus

Les manifestations grandioses de ce Jubilé sont décrites dans un livre de plus de deux cents pages imprimé à Bourg par ‘l’imprimerie du Journal ‘ intitulé :
Les Fêtes de Bourg 12-15 juin 1913
 


Les informations sont particulièrement nombreuses et détaillées ; nous nous bornerons à rappeler le programme des Fêtes, à citer les intervenants et à reproduire quelques extraits de leurs allocutions
 
Ont pris part aux FÊTES :
 
Mgr MANIER, Evêque de Belley, Mgr GAUTHEY, Archevêque de Besançon, Mgr SEVIN, Archevêque de Lyon, Primat des Gaules, Mgr CAMPISTRON, Evêque d’Annecy, Mgr VILLARD, Evêque d’Aoste (Italie), Mgr MORESTES, Evêque de Dijon, Mgr MAURIN Evêque de Grenoble.
 
Plusieurs autres Evêques, désireux d’assister aux Fêtes du Cinquantenaire, ont exprimé leurs regrets d’en être empêchés.
 
Plusieurs PRELATS de SA SAINTETÉ étaient également présents,
Trois Cents Prêtres, une foule considérable.
  
 
Le chanoine Louis LAPLACE, Directeur de l’Archiconfrérie de la Garde d’Honneur du Sacré Cœur, préside le Comité d’organisation.
 
***PROGRAMME DES FÊTES***
 
Jeudi I2 Juin : FÊTE EUCHARISTIQUE SPÉCIALE POUR LES ENFANTS et JOURNÉE DES PATRONAGES
Vendredi I3 Juin : JOURNÉE D’ADORATION DANS L’ÉGLISE DE LA VISITATION
Samedi I4 Juin : JOURNÉE D’ÉTUDES – CONGRÈS DE LA GARDE D’HONNEUR.
Allocution / Rapport du Chanoine Louis LAPLACE, Directeur Général de la GARDE D’HONNEUR
Dimanche I5 Juin : GRANDE SOLENNITÉ EUCHARISTIQUE ET CLOTURE DES FETES JUBILAIRES

EXTRAITS du BREF de SA SAINTETÉ le PAPE PIE X À Mgr MANIER, Evêque de Belley

Sa Sainteté le Pape PIE X
« …Entre les Associations créées dans le but si utile de développer et d’exciter parmi les peuples la dévotion envers le Sacré Cœur de Jésus, elle occupe un rang incontestablement remarquable, l’Archiconfrérie de la Garde d’Honneur est canoniquement établie… »
 
« …Déjà, dans le passé, le pieux Institut des Sœurs de la Visitation au Sacré Cœur de Jésus, qui répond évidemment à la pensée de leur Saint Fondateur, Saint François de Sales, et après les divines apparitions de la Bienheureuse Marguerite Marie Alacoque, cette dévotion s’était bientôt, grâce au zèle actif des mêmes Sœurs de la Visitation , répandue dans tout l’univers : de même en l’année 1863, sortit dudit Monastère de la Visitation de Bourg , pour se répandre au dehors, cette pieuse Association fondée en l’Honneur du divin Cœur… »
 
« …Cette Œuvre a donné toujours dans la vigne du Seigneur des fruits abondants. Enrichie de privilèges et d’indulgences par le Pape Pie IX, de vénéré souvenir, notre prédécesseur, elle fut élevée au degré d’Archiconfrérie pour toute la France et la Belgique en l’année 1878, par le Pape Léon XIII et dans la suite des années s’est développée à tel point qu’à l’heure actuelle, l’œuvre compte près de vingt millions d’associés… »
 
« …Nous avons voulu être du nombre de ses Associés et bien plus par Lettres signées du I6 Janvier I906, nous nous sommes déclarés, nous-mêmes Protecteur de cette Archiconfrérie… »
  
« …Or, en cette année, comme nous le rapporte Notre cher Fils, Louis Marie Laplace, Directeur actuel de cette Archiconfrérie, doit se célébrer le cinquantième anniversaire du jour où fut fondée la Société de la Garde d’Honneur du Sacré-Cœur, et les membres désirent marquer ce retour anniversaire par de solennelles actions de grâce, il nous plaît donc à Nous aussi de mettre le comble à la joie de cet heureux anniversaire par un gage singulier de Notre bienveillance… »
  
     Extraits des paroles du Chanoine Louis Laplace concernant « le Bref du Saint Père : 
 
« ... Oui, Chers Gardes d’Honneur, nous avons à Rome, non seulement un Protecteur, comme il daigne le rappeler si gracieusement mais un Père, un Père qui puise au Sacré Cœur les ineffables tendresses spirituelles dont il couvre tous les associés de la Garde d’Honneur
                  Célébrons joyeusement mais saintement, le Jubilé de la Garde d’Honneur... »

Extraits des allocutions prononcées par les intervenants :

 Le 12 Juin, Allocution de Mgr MANIER, Evêque de Belley

 « … il y a cette année un demi siècle qu’une pieuse Visitandine de Bourg, Sœur Marie du Sacré Cœur établissait l’Association de la Garde d’Honneur du Sacré Cœur.
Désireuse d’étendre le règne du Cœur de Jésus, Soeur Marie du Sacré Cœur cherche un nouveau moyen de glorifier le divin Sauveur. Elle a la pensée de rendre quotidienne l’heure d’adoration fixée chaque mois. Elle conçoit l’idée d’un Cadran portant ces deux devises : Vive Jésus ! Gloire, Amour Réparation au Sacré Cœur ! et au milieu Le Cœur de Jésus percé de la lance et entouré des noms des associés inscrits en face de l’heure qu’ils ont choisi pour leur adoration… » 
 
« … La Garde d’Honneur se propage dès lors avec une rapidité extraordinaire et lorsque Sœur Marie du Sacré Cœur rendit à Dieu le 3 Août 1903, son âme prédestinée , elle avait l’assurance qui certes n’a pas été trompée , de laisser à des âmes ardemment dévouées au Sacré Cœur , l’héritage sacré de son apostolat et le Ciel lui avait donné la sainte joie de voir son œuvre être accueillie par la plupart des Communautés religieuses et le petit arbre qu’elle avait planté avec tant d’amour dans le jardin mystique de la Visitation de Bourg, étendre déjà ses rameaux dans toutes les parties du monde… »
 
« …Cette bénédiction extraordinaire, accordée à l’œuvre d’une humble religieuse, disciple et émule de la bienheureuse Marguerite Marie n’est elle pas l’accomplissement de la promesse du Sacré Cœur de Jésus, annonçant le triomphe de son Cœur par l’Apostolat de la Visitation chargée de la mission de promouvoir son culte dans le monde entier ? L’Apostolat de la dévotion au Sacré Cœur est en quelque sorte le bien patrimonial de l’ordre de la Visitation…. »
 
Le I3 Juin, Allocution du Cardinal Sevin, Archevêque de Lyon
 
 «…Ah ! C’est ici que paraît la Garde d’Honneur. Quel est son but ? En vérité, il est magnifique… »
 
« …La Garde d’Honneur veut rendre à Dieu, par le Cœur de Jésus, une réparation ininterrompue. Pour cela, elle groupe, à toutes les heures du Jour et de la nuit, des âmes qui se propagent de dédommager Notre Seigneur, des injustices que lui brigue le monde.
La Garde d’Honneur ne nous tire point de nos maisons et de nos occupations ordinaires ; elle ne nous impose ni œuvres ni pénitences spéciales ; il suffit qu’au commencement de l’heure que nous avons choisie, nous offrions à Dieu en union avec le Cœur de Jésus, toutes nos actions, toutes les œuvres auxquelles nous devons nous appliquer,
Voilà Toute la Garde d’Honneur ! Que sa mission est belle ! Qu’elle est consolante !... »

Le I4 Juin, Allocution/rapport du Chanoine Louis Laplace concernant LA GARDE D’HONNEUR - SON HISTOIRE – SES DEVELOPPEMENTS.
 

Le Chanoine Laplace

 
Conclusion de Mgr l’Evêque d’ANNECY suite au rapport présenté :
 
« …C’est magnifique. Les faits que nous venons d’entendre c’est une page écrite par Dieu Lui-même ; c’est la réalisation des promesses du Sacré Cœur. «  Je régnerai » avait il dit à la Bienheureuse Marguerite Marie. Et en fait, ne peut on pas dire déjà ? Il règne ! Grâce aux millions d’adorateurs qu’Il s’est donné lui-même sur toute la surface du globe… »
 

 

 

 

 

 

 





Le I5 Juin
, Journée du TRIOMPHE EUCHARISTIQUE DU SACRÉ CŒUR avec la MESSE PONTIFICALE et l’après-midi la PROCESSION DU SAINT SACREMENT.

 La foule était particulièrement nombreuse ainsi que l’indiquent les différents journaux de l’époque.
 
Allocution de Mgr MANIER, Evêque de BELLEY
 
« … De nos cœurs en joie montent vers le Ciel des actions de grâce émues. Notre Seigneur Jésus Christ a été si miséricordieusement prévenant pour nous ! Après avoir choisi la Visitation de Paray le Monial, pour être le centre de la dévotion à son Sacré Cœur, il a daigné inspirer à une simple visitandine de Bourg la pensée d’établir la pieuse association de la Garde d’Honneur qui après cinquante ans d’existence seulement s’est répandue dans le monde entier… »
« …Ce soir, nous chanterons Notre Seigneur, nous escorterons triomphalement la Sainte Eucharistie ; nous lui dirons avec des accents ardents nos adorations et nos hommages.
 
 
Confirmation de l’importance du Jubilé est donnée de Rome par le Cardinal MERRY DEL VAL par une lettre à Mgr l’Evêque de Belley.
 
« …Il a été très agréable au Souverain Pontife d’apprendre les détails édifiants que votre Grandeur a eu à cœur de lui communiquer au sujet des fêtes splendides qui eurent lieu à Bourg les I2, 13,14 et 15 juin derniers à l’occasion du cinquantième anniversaire de la Garde d’Honneur du Sacré Cœur de Jésus, dans le Monastère de la Visitation de Bourg.
 
Déjà les journaux catholiques avaient parlé de l’éclat de ces solennités, de ces touchantes et grandioses manifestations de foi de piété et d’amour du Très Saint Sacrement, et il a été fort consolant pour Sa Sainteté d’avoir aujourd’hui par la lettre de votre Grandeur, un récit fidèle de cet évènement.
 
Le Souverain Pontife, qui a agréé avec bienveillance les hommages de piété filiale, offert aussi au nom des sept Evêques, des trois cents prêtres et des nombreux fidèles présents à vos fêtes renouvelle de tout cœur à Vous et à vos diocésains le bienfait de la Bénédiction Apostolique… »

 « …Merci Très Saint Père de ce témoignage de Votre Paternelle Bienveillance et de la Bénédiction que votre Sainteté daigne nous envoyer par la Lettre de S.E. Mgr Merry Del Val… »

L'agenda du mois
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Saint du jour
17 Décembre
Fête du jour : Gaël
Réflexion journalière
« Tirer une parole...la garder dans son coeur »

Le Royaume de Dieu est au milieu de vous.
Lc 17, 21
Actualité du moment

 

Mon coeur est en veille,
le regard tourné vers Béthleem
mon âme épie le bruit 
des pas de Joseph 
et de l'âne qui montent 
le chemin.

Enveloppée dans le lin
de son manteau, Marie
soutient son précieux
fardeau qui tressaille
pour quelques temps
encore en son Sein virginal.

Le cliquetis des sabots,
le chant des oiseaux, 
le bruissement des arbres,
le silence recueilli de Joseph, 
la prière murmurée
aux lèvres de Marie,
tout converge dans l'attente
de L'Enfant qui vient !

Ô mon âme, veille, veille
retiens ton souffle, 
car Ton Dieu se tient
à la porte de ton coeur !
voici qu'Il vient !
Veille, veille !

(Geneviève Vignes)