» Accueil
Imprimer

fevrier 2018

                                      

 

 

En ce mois de Carême propre aux pénitences ou sacrifices que nous sommes sensés soutenir pour notre sanctification, il est un "sacrifice" peu ordinaire que nous pouvons offrir (ou du moins nous efforcer d'offrir ! ) : notre bonne humeur quoi qu'il arrive !!!!

  la fondatrice de la Garde d'honneur, Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud, pourtant bien souvent sujette au découragement et à de douloureux ennuis de santé liée à une maladie chronique, n'a jamais  laissé entrevoir  qu'un visage radieux à tous ceux qu'elle a côtoyés distillant joie et gaieté autour d'elle.  Par pure charité chrétienne pour notre entourage (et nous-mêmes), puissions-nous suivre son délicieux conseil pour aborder notre Carême !  

 La bonne humeur !

Il nous arrive tous d’être de très mauvaise humeur, tristes ou mécontents, prêts à nous impatienter de tout et contre tous ! Lorsque nous sommes dans ce triste état et que nous rencontrons une personne radieuse et chaleureuse, aux  paroles douces et  indulgentes, notre colère ne s’apaise-t-elle pas soudainement et notre cœur ne se dilate-t-il pas au contact de tant de bienveillance ? Une telle personne agit sur nous comme un rayon de soleil qui perce nos nuages et éclaire notre ciel sombre ! Inversement, le caractère renfrogné peut facilement attrister voire blesser son entourage. Lorsqu’on rudoie par une parole dure, qu’on affiche un visage taciturne, tout s’assombrit autour de soi et… notre mauvaise humeur empire !

Si tout nous réussit, nous satisfait, nous sommes ouverts, gracieux, épanouis. Le sourire est sur nos lèvres, de bonnes paroles s’en échappent, nos gestes sont affectueux et empressés mais si un obstacle survient, une réflexion piquante nous atteint, un avis contraire s’oppose à nous,  tout change comme par enchantement ! Notre front se rembrunit, notre ton devient bref, notre contact rude, nous rendant parfois insupportable pour les autres.

Tel est le portrait d’une âme qui n’a jamais travaillé à ses passions intérieures,  et qui, par conséquent,  n’a pas à acquis cette vertu. Certes pour conserver un visage toujours affable, un abord toujours gracieux, il faut souvent refouler les sentiments les plus vifs de notre nature, immoler notre amour-propre mais soyons certains que notre bonheur en dépend. Une mère, une épouse, une Supérieure, constamment douce, d’égale humeur, ne blessant personne par des paroles dures ou un caractère brusque ou changeant, fait rayonner la paix sur son entourage et stimule l’imitation de cette vertu.

La bonne humeur est une vertu contagieuse : St Philippe Néri et d’autres comme lui, gagnèrent  un nombre incalculable de pécheurs à Dieu par leur inaltérable amabilité ! Si l’égalité d’humeur est l’apanage  des saints, c’est qu’ils ont façonné leur physionomie à celle de Jésus. Nous aussi, essayons d’offrir à notre entourage en toutes occasions, les traits rayonnants du Sacré Cœur de Jésus imprimés sur nos visages ! Soyons certains que notre bonheur ainsi affiché sera contagieux !

 

 Fêtes principales du mois :

2 :            Présentation du Seigneur (Journée de la Vie Consacrée)
                et 1er vendredi dédié au Sacré Cœur de Jésus

7 :            Bx Pie IX (Garde d’honneur)
11 :          Notre Dame de Lourdes (Journée des Malades)

14 :          Mercredi des CENDRES -  Ss Cyrille et Méthode

18 :          Ste Bernadette - 1er dimanche de Carême

22 :          Chaire de S. Pierre

27 :          Bse Mère Marie Deluil-Martiny (Garde d’honneur)

(18 & 25 : Dimanches de Carême)

 

Bienheureux Pie IX et Mère Marie Deluil-Martiny,
gardes d'honneur engagés

    

 

 

*   Le bienheureux Pape Pie IX, celui qui eut le plus long pontificat de l’histoire après saint Pierre (il régna de 1846 à 1878), revendiquait « comme une de ses plus douces gloires, son titre de premier Garde d’honneur du Cœur de Jésus. » Il encouragea l’association née sous son pontificat, et enrichit d’indulgences la Prière d’Offrande de l’Heure de Garde ( sa fête est le 7 février)

 

 

  * Mère Marie de Jésus Deluil-Martiny (1841-1884), alors qu’elle était encore jeune fille, fut vraiment le bras droit de Sœur Marie du Sacré-Cœur (fondatrice de la Garde d’Honneur), non seulement au plan matériel en faisant imprimer nombre de documents, mais surtout par son zèle, qui fit qu’elle soit nommée 1ère Zélatrice de la Garde d’Honneur. Elle obtint l’engagement d’une vingtaine d’Evêques dans l’association le jour de la consécration de la Basilique Notre-Dame de la Garde ! Mais sa mission allait plus loin. En 1873, elle fonde la Congrégation des Filles du Cœur de Jésus, religieuses contemplatives vouées à l’adoration et à la réparation, en union à Jésus Prêtre et Victime et à Marie, la Vierge associée au Divin Sacrifice. (sa Fête est le 27 février)

 

  Une idée lumineuse de Maryvonne Moinet (centre de Vannes) et de son équipe : une vidéo expliqant la garde d'honneur et le témoignage concret de personnes engagées !

gdhvannes.wixsite.com/sacrecoeur  

à noter dès maintenant :  à Vannes le week-end 10 et 11 mars 2011
Récollection prêchée par le Père D'Anselme sur le thème
"comment vivre ma présence au Sacré Coeur de Jésus ?"
plus d'informations  rubrique  : vie de l'association :  sections évènements

L'agenda du mois
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        
Saint du jour
Mercredi 21 Février
Fête du jour : Damien
Réflexion journalière
« Tirer une parole...la garder dans son coeur »

Ta main me conduit, Ta droite me saisit.
Ps 139, 10
Actualité du moment

ô Marie,
Notre Dame de Lourdes
que votre beauté
et votre sourire
réchauffent nos coeurs
surtout de tous
ceux qui souffrent !


    

Que votre douceur maternelle 
apporte consolation,
réconfort, joie
et espérance
à tous ceux dont 
le corps est meurtri !


Ô Vierge Immaculée,
faites de nous 
des êtres disponibles
et généreux
pour tous nos frères
souffrants !

     Que votre Immaculée
Conception 
nous redonne 
notre esprit d’innocence 
et le désir de la sainteté !

Ô notre Dame
de tous les lieux
où vous daignez paraitre
pour nous consoler,
nous guider, 
nous sauver,
gardez-nous sous
votre virginal manteau !

Soyez notre Mère,
Soyez notre Reine, 
demeurez avec nous !
Ainsi soit-il.