» Accueil
Imprimer

AVRIL 2021

 

Bien chers Gardes d’honneur,

En ces jours saints, la Passion de Jésus résonne tout particulièrement pour nous, Gardes d’honneur. C’est en effet au pied de la Croix que nous nous tenons lors de notre Heure de Présence, dans la continuité de la Très Sainte Vierge Marie, St Jean et Ste Marie-Madeleine, formant ainsi une barrière entre la haine qui était à son paroxysme et l’amour incommensurable de Jésus crucifié. Il est important de  nous rappeler le sens premier de notre engagement : faire obstacle à tout ce qui offense Jésus par notre présence discrète. Méditer la Passion, comprendre la Croix pour mieux vivre de la Résurrection et la Miséricorde divine de notre Seigneur, telle est la proposition de notre fondatrice pour les gardes d’honneur de son époque que je vous livre ici pour ce mois-ci.

Très Sainte Semaine à vous tous et belle fête de la VIE !

Bien en communion avec chacun

Geneviève 

 

L’amour de la Croix

En lisant ce titre, certains éprouveront-ils une certaine réticence. D’instinct, nous la redoutons tous et on préfère la fuir et même la retrancher de nos pensées. C’est qu’en fait, nous ne la connaissons pas, nous ne l’avons jamais serrée avec amour sur notre cœur et que, par ignorance,  nous n’en méditons pas assez les fruits.

Les saints l’ont tellement aimée qu’ils l’ont pour la plupart imitée afin de s’enivrer des dons qui en découlent. Ils avaient une profonde vénération pour cet Arbre de vie sur lequel nous avons été rachetés et ils ont cherché à entrevoir les royales beautés. Ils l’estimaient car ils l’avaient étudiée aux clartés lumineuses de la foi, tandis que nous, quand nous ne préférons pas l’éluder complètement,  bien souvent,  nous ne consacrons qu’une parcelle de notre temps à méditer la douloureuse Passion de notre Seigneur. Pourtant, personne n’est sauvé en dehors même de la Croix. Sans son immolation volontaire et sans sa mort sur la croix, nul n’aurait accès au Salut !

La Croix va de l’éternité à l’éternité ! Dès le commencement du monde, l’Agneau divin était déjà sacrifié dans la pensée de Dieu et après la consommation des siècles, saint Jean aperçoit encore l’Agneau dans la gloire. Cette croix vénérable a servi d’autel au Verbe de Dieu rachetant le monde, elle lui servira encore de trophée lorsqu’Il viendra juger les vivants et les morts. En ce mois Pascal, où nous fêtons la Résurrection, n’omettons pas de méditer sur les mérites de la Sainte Croix : lorsque Jésus reçut sa lourde Croix, il la baisa avec amour et avec elle, toutes celles, petites et grandes, destinées à tous ses élus. Recevons nos croix que la Providence nous donne avec le même respect que si nous recevions en main propre une relique d’une parcelle de la Vraie Croix ! (Sr Marie du Sacré Cœur Bernaud)

 

 

Fêtes principales du mois

1er :          Jeudi Saint
2 :            Vendredi Saint  & 1er vendredi du mois dédié au Sacré Cœur de Jésus
3 :            Samedi Saint
4 :            Pâques, Résurrection de notre Seigneur
5:             Lundi de Pâques
11 :          Dimanche de la Miséricorde
25 :          St Marc
28 :          St  Louis Grignion de Montfort et St Pierre Chanel
29 :          Ste Catherine de Sienne
30 :          St Pie V

L'agenda du mois
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
Saint du jour
Lundi 12 Avril
Fête du jour : Jules
Réflexion journalière
« Tirer une parole...la garder dans son coeur »

Moi, Je vous soulèverai, Moi, Je vous porterai et Je vous sauverai
Is 46, 4.
Actualité du moment

 

« Béni sois-tu, Seigneur Jésus,
Toi qui nous appelles à témoigner
de ta Résurrection

jusqu'aux extrémités de la terre !
Mais viens à notre aide,
afin que notre témoignage
soit digne de Toi.
Tu veux que nous proclamions
que Tu es Vivant,
et nous-mêmes
avons peur de la mort. 

Tu veux que nous annoncions
Ta lumière,
et nous tâtonnons dans l'obscurité.

Tu nous demandes
de parler avec autorité,
et nous balbutions d'ignorance
devant Ton mystère.
Tu veux que nous affirmions
Ta miséricorde gratuite
sur tous les hommes,
et nous devons
La mendier d'abord
pour nous-mêmes.

Tu veux faire de nous
des collaborateurs de Dieu,
et nous portons le poids
de notre propre fatigue.

Qui peut faire tenir ensemble
tant de contradictions,
sinon Ton seul amour,
qui nous appelle malgré nos fautes,
qui nous fait confiance
malgré nos infidélités.

A Toi la gloire,
ô Christ merveilleux,
avec le Père et le Saint-Esprit,
éternellement ! Amen ».
 


Père Lucien Deiss 
(1921-2007),