Garde d’honneur du Sacré Cœur – Heure de présence au cœur de Jésus – Site Officiel Monastère de la Visitation Paray le Monial
Imprimer

01 Octobre 2012 - un garde d'honneur BEATIFIE le 7 octobre 2012 !

ce 7 octobre, nous fêterons un tout nouveau bienheureux, garde d'honneur engagé !

GIUSEPPE TONIOLO

Diplômé en Droit à Padova en1867, il reste dans la même Université en tant qu'Assistant  jusqu'à 187. En suite il se déplace à Venise, à Modena et enfin à Pisa où il demeure comme enseignant jusqu'à sa mort.
En 1878 il se marie avec Maria Schiratti avec laquelle il a sept enfants. Son expérience est celle d'une famille riche de tendresse et de prière,
Il commence à s'intéresser activement à l'Œuvre des Congrès. Dans le contexte culturel de son temps, il s'engage afin que les catholiques soient présents dans la société civile. En ce moment ils commencent à former des associations avec cet objectif.
Le 29 Juin 1867 naît la Société de la Jeunesse Catholique Italienne, premier noyau de l'Action Catholique Italienne et, après la parenthèse de la prise de Rome en 1870, on arrive à Septembre 1875. Au cours du Congrès général des catholiques italiens on fond l'Œuvre des Congrès et des Comités catholiques, dont le premier Président est Giovanni Acquaderni, le fondateur de l'Action Catholique ensemble avec le comte Mario Fani.
Suivant l'exemple de cette Organisation, le 29 Décembre 1889 à Padova, on constitue l'Union catholique pour les études sociales, dont Giuseppe Toniolo est fondateur et Président. En 1893 il fonde la "Revue internationale de sciences sociales et de disciplines auxiliaires ". Toniolo élabore une théorie sociologique à lui qui affirme la prééminence de l'éthique et de l'esprit chrétien sur les dures lois de l'économie. Dans nombreux écrits, il propose plusieurs innovations : le repos dominical, la limitation des heures de travail, la défense de la petite propriété, la protection du travail des femmes et des garçons. Au point de vue religieux il  est favorable à une action plus incisive des catholiques dans le domaine social. Du 1894 en suite, il devient un des animateurs du mouvement de la "démocratie chrétienne". Il défend la valeur économique-sociale de la religion, conciliant ainsi la foi  et la science. En 1908 il publie le Traité d'économie sociale. Il exerce sa profession et dirige sa famille dans la fidélité à l'Eglise, estimé par les papes de son temps. Préoccupé par la guerre en cours, il élabore un Statut de droit International de la paix qu'il confie au Pape. Il meurt dans le jour dédié à la Vierge du Rosaire, qu'il invoque tous les jours. Sa dépouille mortelle repose dans l'église de di Ste Maria Assunta à Pieve di Soligo. A Pisa sa maison garde encore intacts les signes de sa vie sainte et riche d'œuvres. Il a vécu entre Vénétie et Toscane, mais on peut dire de lui comme de peu d'autres qu'il n'appartient pas seulement à ce diocèse-ci ou à ce diocèse-là mais à l'Italie catholique toute entière.
Il avait été déclaré Vénérable le 14 Juin 1971.
INVOQUONS LE DE TOUT NOTRE COEUR !



28 Juin 2012 - ex-cep-tion-nel

 

Journée mémorable que le 27 juin 2012 !

En pleine chaleur estivale, quelques 200 pèlerins de Côte d’Ivoire faisaient une halte à Paray le Monial. Le père Jean Baptiste Allico’Ndri m’avait demandé de faire un exposé sur la Garde d’Honneur.
 
 question-réponse avec les participants
A l’issue de celle-ci, dans la foulée, ce sont 133 personnes (dont 5 prêtres et 4 religieuses) qui s’engageaient dans un grand mouvement d’enthousiasme. Pendant près d’une heure, les prêtres présents remirent les médailles à chaque nouveau membre formulant inlassablement la prière d’usage : « Recevez le signe de l’Heure de Présence au Cœur de Jésus pour la défense de votre âme et de votre corps afin que par la grâce du Cœur de Jésus et le secours de Marie, notre Mère, vous méritiez d’acquérir l’éternelle béatitude ! »  A l’issue de cette formidable rencontre, je ne pouvais m’empêcher de leur dire combien Jésus devait être touché par cet immense bouquet de gardes d’honneur qui venaient d’exploser autour de son Sacré Cœur. Fait rare peut-être unique dans les annales de l’association que ce grand nombre d’engagés spontanément !
"qui veut faire partie de la garde d'honneur ?, demandai-je,
- moi moi moi !!!!" m'a t-on répondu de toute la salle en levant les papiers d'inscription déjà remplis par la plupart  ! 

     

 

    

grand moment solennel : la remise de la médaille et de l'engagement officiel par les prêtres présents !

 

Geneviève, zélatrice au siège et le Père Jean Baptiste Allico n'dri




Diaporama
  Diaporama  
L'agenda du mois
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Saint du jour
19 Août
Fête du jour : Jean Eudes
Réflexion journalière
« Tirer une parole...la garder dans son coeur »

Moi, c’est Moi le Seigneur, et en dehors de Moi, il n’y a pas de sauveur.
Is 43, 11
Actualité du moment

 Gloire à Toi ô Christ,
qui nous fais voir
ta Lumière !

Par ta Transfiguration,
ravive notre foi
et notre éspérance.
Illumine notre vie,
fais briller sur nous
ta Gloire éternelle.

 

Ô Notre Dame,
vous que les anges
ont escortée
jusqu'au ciel,
montrez-nous la voie
du salut !
Soyez notre mère,
cheminez avec nous.
Dans l'épreuve,
consolez-nous !
Dans nos chutes,
relevez-nous !
A l'heure
de notre mort,
intercédez pour nous !
Et quand, vers Jésus, 
vous nous accompagnerez, 
déposez sur notre front
votre doux baiser
de Mère et de Reine !

 

 

 Geneviève